2008-10-12

Y a quelque temps j’ai un accrochage.

Bien que la plupart des gens pense qu’ils s’agissaient d’un acte volontaire, j’estime personnellement que c’était une œuvre du destin. D’avoir heurté un enfant, est une erreur que je ne commettrais plus, bien que ce fusse un accident. J’ai freiné mais elle non c’est elles qui a frappé mon vélo en courant et non l’inverse.

Finalement, cette fillette était innocente et irresponsable des actions négative de ses compatriotes.

Heurter l’un d’eux et juvénile et comme revanche sa me parait tellement dérisoire qu’elle prouve en soit que c’était un accident.

Je me dis après avoir reçu ma sanction que j’aurais mieux fait de réfléchir, mais cela c’est passé en moins d’une seconde, c’est peu pour faire un choix. J’aurais mieux fait d’aller sur la gauche plutôt que de continuer tout droit. Mais une voiture ou une boite bloquait le passage.

Je regrette d’avoir agis ainsi. Mais bon elle courait dans ma direction même si j’ai freiné, il était trop tard, après avoir vu ma sanction, un doigt, je me dis que cela devais arriver.

Advertisements

Ad‑d a Rë‑ply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.